Nous utilisons juste ce dont on a besoin pour le fonctionnement du site. Pour plus d'infos lire notre politique de confidentialité.
icon-cookie

Vérifier la fiabilité d'un site internet e-commerce en 8 étapes

Thomas Labonne
Thomas Labonne
December 31, 2021
Ecran d'ordinateur avec icone de paiement validé vert sur fond violet et carte de crédit tenu par une main

Tables des matières

1 - Réputation du site internet

1.1 - Simplement via une recherche internet

Si vous avez un doute sur la fiabilité d’un site, il est important de vérifier l’identité de l’entreprise gestionnaire. Pour cela la DGHCCRF pour Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes recommande de rechercher sur internet le nom de l’entreprise en ajoutant des mots comme “arnaque”, “fraude”, “fiabilité”. C’est un moyen simple, gratuit et rapide de vérifier si le site est associé à des pratiques malveillantes.

1.2 - Avec un outil de fiabilité en ligne

Pour pousser plus loin l’analyse, vous pouvez également utiliser un outil d’évaluation du taux de fiabilité du site. Certains outils comme ScamDoc évaluent le niveau de confiance que l’on peut accorder ou non à un site internet. L’outil se base sur plusieurs critères de pertinence tels que la présence d’un protocole HTTPS, le trafic du site, l’ancienneté de son nom de domaine, son classement sur certains sites, la fiabilité des adresses mails présentes dans le site, etc. ScamDoc utilise une intelligence artificielle assez poussée pour obtenir ces résultats.

2 - Nom de domaine du site

Avant de vous plonger dans les prochaines étapes, il est primordial de vous assurer que vous êtes sur le bon site internet. Les arnaques sont nombreuses et les faux sites sont aujourd’hui extrêmement bien conçues. Il ne faut plus tant se fier à l’apparence du site internet car comme un faux compte sur un réseau social, un site est facilement reproductible.

Un des éléments vous permettant de vous assurer que vous vous trouvez sur le bon site est donc le nom de domaine. Il s'agit en fait de la base de votre URL. Par exemple, le nom de domaine du site de digidop https://www.digidop.fr/ est digidop.fr . D’autres noms de domaine comme digidop.ru,  info.digidop.eu, digidop-france.fr peuvent appartenir à des entreprises différentes ou personnes malveillantes. Aller sur un nom de domaine différent revient à aller dans la maison de votre voisin en pensant rentrer chez vous.

Pour vous assurer de l’authenticité du site vous pouvez également utiliser des outils comme Who.is. Une fois l’URL rentré, l’outil vous met à disposition de nombreuses informations telles que l’adresse IP, le propriétaire, l’adresse, les coordonnées, etc.

3 - Mentions légales et politique de confidentialité

3.1 Mentions légales

Chaque site internet se doit d'afficher certaines mentions obligatoires relatives au propriétaire du site, à l’éditeur, à l’entreprise, l’adresse, etc. Les mentions légales font office de passeport pour un site internet, consultables par chaque visiteur ou utilisateur de la solution. Ces mentions légales vous permettront donc de vérifier l’authenticité de l’entreprise détentrice du site internet, et donc de vous assurer de sa fiabilité.

3.2 Politique de confidentialité

Si elle n’est pas présente dans les mentions légales, la politique de confidentialité d’un site est aussi obligatoire. Elle regroupe l’ensemble des mesures misent en place par le site en matière de protection des données personnelles. Un site fiable devra donc avoir une politique de confidentialité complète et répondant aux nouvelles normes RGPD. Vérifiez cette politique de confidentialité pour vous assurer que le site protège efficacement vos données personnelles.

4 - CGV

Les Conditions Générale de Vente ou CGV doivent figurer sur chaque site marchant. Que ce soit une vente de biens matériels, immatériels, ou des services, une plateforme e-commerce fiable doit vous mettre à disposition ses CGV en un clic. Elle sont également accessibles avant la validation de chaque achat.

Ces CGV font office de contrat pour chacun de vos achats et il est important d’en prendre connaissance par exemple pour connaitre les modalités de paiement, de remboursement, la politique de retour, les garantis des produits, les modalités de livraisons, la disponibilité des produits et pièces détachées, les services annexes, etc.

5 - Sécurité du site et des paiements

6.1 Principe légale

Selon la DGCCRF, “le consentement se caractérise par un double clic”. Soyez donc vigilant au moment du paiement, car le vendeur a l’obligation de procéder en deux temps :

  • Clic 1 : vérifier la commande, le prix et les produits ou services inclus et accepter les CGV et mentions légales.
  • Clic 2 : confirmer la commande et procéder au paiement.

6.2 Sécurité technique

Il est indispensable que le site soit sécurisé. Différents protocoles de sécurités existent, mais vérifiez que le site contient au minima une sécurité HTTPS. Cela se traduit par l’ajout d’un “S” à l’URL.

✅ Site sécurisé : https://
⛔ Site non sécurisé : http://

Cela peut également se traduire par un cadenas fermé à gauche de votre URL.

En plus du protocole HTTPS, il est important que votre site

💡La CNIL déconseille d’enregistrer ses coordonnées bancaires sur les navigateurs web

6.3 Passer par un tiers pour le paiement

Si le doute persiste, nous vous recommandons de passer par un tiers de confiance pour le règlement de votre achat. Les plateformes e-commerce et outils no-code ont démocratisés les portefeuilles virtuels. L’avantage est de pouvoir régler des achats sans mentionner vos coordonnées bancaires. Si le site vous propose de régler avec des outils comme Paypal, ApplePay, Paylib, Google Wallet ou encore Stripe, le payement sera bien plus sûr, car ces outils répondent à des normes de sécurité très poussées.

6.4 Ne pas se fier aux icones de paiement

Attentions aux icones de paiement qui vous font croire que le site est sécurisé ! Les photos de cadenas, les mentions “paiement sécurisé” sur le site, les icones Paypal, Visa, etc. ne sont en aucun cas des gages de fiabilité. N’importe qui peut ajouter ce type d’images ou de messages sans pour autant que son site soit sécurisé. Seuls les indicateurs précédemment vus doivent vous alerter.

6 - Caractéristiques du produit

Contrairement à une boutique physique, sur une plateforme e-commerce il n’est pas possible de toucher un produit avant de l’acheter. Nous vous conseillons donc de regarder attentivement la fiche produit ainsi que ses caractéristiques techniques. C’est avant tout un moyen de vous assurer que vous achetez le bon produit, car les images de la page produit sont parfois en désaccord avec ce que l’on reçoit. De plus, des incohérences pourraient vous alerter, quand à la fiabilité du produit.

⚠️Ne vous fiez pas uniquement à la photo du produit

7 - Ne pas se fier à tous les avis clients

7.1 Entre vrais et faux avis

L’erreur la plus courante que font les consommateurs, est de trop souvent se fier aux avis clients. Soyons au clair sur les avis client des sites internet en distinguant trois types d’avis :

  • Avis postés par le site : l’authenticité de ces avis est très difficilement vérifiable dans la mesure ou c’est l’entreprise elle même qui sont sélectionne le contenu qu’elle publie.
  • Avis des internautes : un peu plus fiable si le site dispose d’avis issues d’internautes. Cela se traduit par un identifiant de connexion pour chaque internaute et donc des profils uniques.
  • Plateformes d’avis : plus fiable selon les plateformes. Certaines plateforme telles que Google ou TrustPillot sont dotées d’algorithmes très puissant capable d’analyser et supprimer des faux avis.

D’une manière générale, sachez que les pratiques de faux avis et d’achat d’avis sont très nombreuses, ce n’est donc pas un critère clé de la fiabilité d’un site web.

7.2 Principe légal

En France, l’article L. 111-7-2 du Code de la Consommation encadre certaines conditions à respecter en matière d’avis sur un site internet. Les sites doivent notamment informer les consommateurs sur “l’existence d’une procédure de contrôle des avis et de ses principales caractéristiques, de la date de publication de l’avis et de l’expérience de consommation, des critères de classement des avis ainsi que des raisons justifiant du refus de publication d’un avis.”

S’ajoute à cette loi une norme française, la norme NF Z74-501, visant à encadrer la collecte, la modération et la restitution des avis des consommateurs.

8 - Vérifier la présence du site sur les réseaux sociaux

La dernière étape consiste à vérifier la présence du site sur internet d’une manière générale. Vous pouvez par exemple regarder si le site est présent sur les réseaux sociaux, s’il dispose d’une fiche Google My Business, ou si d’autres sites en parle.

Vous méritez un site Webflow qui fait l'effet " Wahouu " !

Prenez contact avec nous aujourd'hui. L'équipe fantastique de Digidop est prête pour vous aider à construire un site web qui répond à vos besoins 🚀

Site digidop.fr sur un écran d'ordinateur avec un badge de recommandations et des réactions