Nous utilisons juste ce dont on a besoin pour le fonctionnement du site. Pour plus d'infos lire notre politique de confidentialité.
icon-cookie

Comment mesurer et réduire l'empreinte carbone de son site ?

Thibaut Legrand
Thibaut Legrand
February 4, 2022
Résultat d'Analyse CO2 par website carbon du site digidop.fr

De nos jours, la préservation de l'environnement et au sens plus large l'écologie est un sujet qui prend de plus en plus d'importance. En effet, le monde se rend compte petit à petit des problèmes environnementaux qui existent et de la nécessité de réduire son impact sur la planète.

Dans le domaine du web, du digital, ces questions environnementales ont toutes leurs places car il pollue beaucoup. En réalité, les technologies numériques génèrent un coût écologique important de par leur fabrication, alimentation et stockage.

Dans cet article, nous allons apprendre à mesurer l'empreinte carbone de son site et voir comment réduire cet impact écologique.

1. Qu'est-ce que l'empreinte carbone d'un site web ?

A chaque fois que l’on consulte une page web, on pollue. Le simple fait de consulter un site ou même regarder une vidéo génère une empreinte carbone.

En effet, lorsque l’on se rend sur un site, une multitude d’actions qui nous sont invisibles se passent. Toutes ces actions entraînent un nombre de requêtes important envoyés à un serveur qui va les traiter et envoyer une réponse. Ces requêtes dites “HTTP” consomment de l’énergie, de l’électricité. Or qui dit consommation d’électricité, dit également génération de CO2.

Le problème de nos jours est que les sites internet sont de plus en plus fournis (en images, vidéos, animations, etc.). Plus une page comporte d’éléments, plus le nombre de requêtes est élevé et plus cela pollue. Avec la démocratisation d’internet et le nombre de pages consultées par jour, les conséquences sont désastreuses pour l’environnement.

2. Comment tester et connaitre l'empreinte carbone de son site web ?

Il existe de nombreux outils en ligne gratuits pour connaître l’impact de ses pages web sur l’environnement.

Outil d’audit carbone n°1 : Website carbon

Le premier outil en ligne pour tester l'empreinte carbone de son site web est Website carbon. Le site met en avant cette statistique : “Une page web moyenne affichée sur produit environ 1,76 grammes de CO2”.

Le site donne un score en fonction de 5 critères :

  • Le transfert de données sur le réseau
  • Intensité énergétique des données web
  • Source d'énergie utilisée par le centre de données
  • Intensité des émissions de carbone produites par l'électricité
  • Trafic du site web

Si votre site internet est “propre”, vous pouvez même obtenir un badge et le mettre en avant.

Résultat test empreinte carbone de digidop sur Website carbon

Outil d’audit carbone n°2 : Ecograder

Ecograder est un autre outil qui existe pour tester les performances liées à l’éco-conception web. Pour générer ce score, l’outil analyse le contenu de votre site (HTML, CSS, Javascript, images et informations d'hébergement) et réalise différents tests.

Le site donne un score en fonction de 6 tests :

  • Votre site est-il hébergé chez un fournisseur d'hébergement écologique/durable ?
  • Quelle est la facilité de recherche de votre site Web selon MozRank ?
  • Combien de requêtes HTTP y a-t-il sur la page d'accueil de votre site ?
  • Quelle est la vitesse de votre page Google selon Google Page Speed Insights ?
  • Votre site est-il conçu en priorité pour les mobiles ou de manière réactive ?
  • Avez-vous évité d'utiliser Flash sur votre site ?
Résultat test empreinte carbone de digidop sur ecograder

3. Comment réduire l'impact carbone de son site web ?

Maintenant que vous avez conscience de l’empreinte carbone que génère votre site, voyons quelques solutions simple et efficace à mettre en œuvre pour améliorer votre score.

3.1 Réduire le poids de vos fichiers

Tous les fichiers présents sur votre site ont un poids. Plus ce poids est élevé, plus cela surcharge vos pages web. Des pages lourdes sont des pages qui mettent du temps à charger et qui demandent plus d’énergie pour être chargé. Le simple fait de réduire le poids de vos fichiers va améliorer les performances de votre site. De plus, vous pouvez supprimer les fichiers inutiles de votre site (que vous n’utilisez pas, mais qui prennent quand même de la place). Vous pouvez utiliser le lazy load pour éviter de charger une page en 1 seule fois.

3.2 Supprimer les animations inutiles

Les animations d’une page web peuvent provoquer un effet “Whaou”. Cependant, il faut savoir que les animations alourdissent considérablement le poids de vos pages. Elles demandent énormément de ressources pour être chargées et ralentissent vos pages. Il est donc conseillé de ne pas en mettre partout.

3.3 Rédiger des contenus qualitatifs (et non dupliqué)

Ce point va être aussi bon pour réduire l’empreinte carbone de vos pages que votre SEO. En effet, écrire des contenus qualitatifs vont capter les internautes et réduire le taux de rebond. De plus, le fait d’écrire du contenu pertinent vous évitera d’écrire du contenu dupliqué. Le contenu dupliqué n’est pas bon pour le référencement naturel. Il va utiliser des ressources énergétiques inutiles car une autre page existe déjà et votre budget crawl va être gaspillé.

3.4 Optimiser vos images

Optimiser ses images est un point crucial, mais généralement très peu réalisé par les personnes qui gèrent un site. Pourquoi optimiser ses images ? Pour réduire le poids de ses pages et pour le SEO. Une image à la bonne dimension et compresser n’aura que des effets bénéfiques pour votre site. Découvrez dans cet article, comment optimiser vos images à travers les dimensions et formats.

3.5 Eviter les vidéos au maximum

Les vidéos et GIF nécessitent énormément de ressources pour être affichés. Il est conseillé de limiter l’utilisation de ces types de fichiers médias sur son site. Cependant, ce qu’il est toujours possible de faire, est d’utiliser un embed. C’est-à-dire intégrer une vidéo sur votre page web via une URL d’une plateforme d’hébergement (YouTube, Viméo, etc.)

3.6 Ne pas avoir trop de polices

Toutes les polices ont un poids bien défini (jusqu’à 250 ko). En utiliser trop sur votre site, va alourdir le site et donc être néfaste pour l’environnement. Ainsi, il est essentiel de ne pas utiliser plus de 2 ou 3 polices différentes.

3.7 Choisir un bon hébergeur

Le choix de votre hébergeur web peut avoir un gros impact sur votre bilan carbone. Certains ne sont pas très eco-friendly. Pour choisir un hébergeur en tenant compte de l’environnement, privilégiez-en un près de chez vous. Certains hébergeurs web utilisent même de l’énergie verte.

3.8 Bien choisir les couleurs de son site

Les couleurs présentes sur un site peuvent aussi avoir un impact sur l’environnement. Les couleurs foncées auront un impact réduit tandis que les couleurs flashy sont plus énergivores. Pour votre quotidien, utiliser les modes sombres des applications permet de réduire votre empreinte carbone.

3.9 Minifier votre code

Toujours à propos du poids du site et du temps de chargement de vos pages, le fait de minifier le code (HTML + CSS) de votre site permettra d’utiliser moins de ressources.

3.10 Utiliser la mise en cache

Dans le même esprit que le point précédent, utiliser la mise en cache permet aussi d’alléger le poids de votre site et améliorer les performances de temps de chargement.

Voilà ! Vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire pour avoir un impact moins élevé sur l’environnement grâce à votre site internet. Dans son offre de développement de site Webflow, Digidop vous assure le fait d'avoir un site avec une empreinte carbone faible et donc un impact écologique réduit.

Vous méritez un site Webflow qui fait l'effet " Wahouu " !

Prenez contact avec nous aujourd'hui. L'équipe fantastique de Digidop est prête pour vous aider à construire un site web qui répond à vos besoins 🚀

Site digidop.fr sur un écran d'ordinateur avec un badge de recommandations et des réactions